Mileva Maric, un esprit merveilleux dans l’ombre d’Einstein

Mileva Einstein ou Mileva Maric, peu importe qu’on la mentionne par son nom de mariage ou de jeune fille. Elle est le protagoniste, aujourd’hui.

Vous avez, certainement, entendu le dicton suivant : “qui est venu en premier : la poule ou l’œuf ? Une question qui pourrait s’appliquer à des histoires comme celle qu’on partage, aujourd’hui. Une femme qui aurait pu se distinguer et briller par la publication de ses propres travaux et recherches, mais qui est restée dans l’ombre d’un grand génie.

On vous présente, donc aujourd’hui, le cas de Mileva ou, pour certains, de la première femme d’Albert Einstein.

Premières années et études

Mileva Maric, plus connue sous le nom de Mileva Einstein, est née en Serbie dans une famille aisée. Dès son plus jeune âge, elle se distingue par sa grande intelligence en mathématiques et en physique, ainsi qu’en peinture et en musique.

Elle a fréquenté une école de filles dès son plus jeune âge et a poursuivi ses études à l’université, grâce à une autorisation spéciale demandée par son père, car à l’époque seuls les hommes étaient autorisés à suivre ces cours.

Elle s’est entraînée avec persévérance et dévouement, tant en physique qu’en chimie, excellant avec les meilleures notes en mathématiques et en physique. La jeune femme poursuit sa formation dans diverses institutions jusqu’à son entrée à l’Institut polytechnique de Zurich, en 1896.

Dans cet endroit, l’un des rares où les femmes étaient admises, elle a été encouragée à étudier la médecine pendant un semestre. Elle y a rencontré Albert Einstein, qui a commencé ses études de mathématiques et de physique.

La jeune fille n’a jamais voulu arrêter ses études et, l’année suivante, elle s’est rendue en Allemagne où elle a acquis de nombreuses connaissances mathématiques grâce à de grandes figures de chiffres.

En 1901, alors qu’elle prépare sa thèse de doctorat, elle apprend qu’elle est enceinte de son premier enfant avec Albert Einstein. Cependant, ce n’est que deux ans plus tard qu’ils se marient et s’installent à Berne (Suisse).

Ensemble, ils ont commencé à réaliser diverses études. La valeur de leurs travaux était telle que, lors de leur publication, en 1905, ils ont reçu un prix Nobel.

Son mariage avec Albert Einstein

Son mariage avec Albert Einstein ne correspond pas au prototype de l’époque. Elle a eu une petite fille qui est morte à l’âge d’un an et ce n’est que deux ans après cette grossesse qu’ils se sont mariés et sont allés vivre ensemble en Suisse.

Le couple a eu trois enfants. Une fille et deux garçons. La première à naître était une fille qui est morte de la scarlatine, et plus tard sont venus les deux garçons. Le plus jeune d’entre eux est, également, né avec une maladie qui a nécessité divers soins, dont Mileva s’est occupée à tout moment.

Mileva a abandonné sa profession et ses études pour s’occuper de ses enfants et de son foyer. Cependant, elle a continué à collaborer avec son mari à tout moment, sans lancer de projets individuels.

Des années plus tard, le couple est allé vivre en Allemagne, mais pas pour longtemps, car le mariage a été dissous. Elle retourne à Zurich avec leurs enfants, tandis qu’Albert reste à Berlin avec Elsa, qui, en plus d’être sa cousine, deviendra plus tard sa seconde épouse.

En 1919, leur divorce est officialisé. À la suite de cela, il a été négocié que l’argent du prix Nobel qu’ils gagneraient en 1921 serait transféré à Mileva, puisqu’elle était co-auteur de la recherche, même si seul le nom d’Albert Einstein est reconnu.

Mileva a consacré tout cet argent à la maladie de son fils, qui, des années plus tard, a également, été diagnostiqué schizophrène.

Selon plusieurs témoignages, Albert ne s’est jamais inquiété de la santé de son plus jeune fils, laissant tout le poids à Mileva. Cependant, en 1965, le jeune homme meurt et sa nécrologie indique : “Eduard Einstein. Fils de feu le professeur Einstein”. De sa mère, qui s’était occupée de lui à tout moment, il n’y avait aucune trace.

Dans l’ombre d’Einstein : la théorie de la relativité

Mileva Maric était inconnue dans le monde de la science. En effet, les recherches dans lesquelles elle a collaboré avec son mari ne mentionnaient que le nom d’Albert et non celui des deux.

Cependant, une figure aussi marquante qu’Albert Einsten a, également, donné lieu à de nombreuses études sur lui et son héritage.

Dans certains d’entre eux, on reconnaît comment la figure de Mileva a été fondamentale pour développer les théories d’Einstein et, par conséquent, pour que l’héritage qu’il a laissé exister. En fait, beaucoup d’entre eux font référence au fait que les meilleures œuvres ont été développées, pendant son mariage avec Mileva, comme la théorie de la relativité.

Reflet derrière les yeux de Mileva

Mettre en avant l’image de Mileva n’implique pas que l’on veuille discréditer la carrière d’Einstein, mais, comme il a été indiqué au début : qu’est-ce qui est venu en premier, la poule ou l’œuf ?

À propos d’une recherche, aussi, importante de nos jours que la théorie de la relativité, avait-on entendu parler de Mileva ? Ou seulement d’Albert Einstein ? Savait-on que cette théorie avait deux auteurs ?

Peut-on considérer que, peut-être, sans les calculs mathématiques de Mileva, les théories physiques d’Albert n’auraient pas évolué de la même manière ?

Albert était un génie de la physique, tandis que Mileva était un génie des mathématiques ; si on reconnaît la figure de l’un, il n’est que juste de reconnaître celle de l’autre.