Amos Tversky : psychologue et mathématicien.

Amos Tversky est né en 1937 à Haïfa, une ville située en Israël. Il est connu pour être un psychologue cognitif et un mathématicien, mais aussi pour avoir inventé un terme absolument novateur dans le domaine de la psychologie : le biais cognitif. Il est considéré comme un pionnier du cognitivisme, un domaine qui traite de l’étude des processus mentaux impliqués dans la connaissance. Au cours de sa carrière professionnelle, Amos Tversky a toujours entretenu une profonde amitié avec Daniel Kahneman, l’un des plus célèbres psychologues à avoir obtenu un prix Nobel et dont Tversky a également été un collaborateur. C’est pourquoi nous allons aujourd’hui en savoir plus sur ce psychologue en nous plongeant dans sa biographie.

Biographie d’Amos Tversky.

Comme mentionné ci-dessus, Amos Tversky est né à Haïfa. Son père était vétérinaire et sa mère était une assistante sociale qui, au fil des ans, allait devenir membre du parlement du Parti des travailleurs (Mapai). Il avait également une sœur de 13 ans son aînée.

Pendant son adolescence, Tversky ne s’intéresse pas seulement à la critique littéraire, mais parvient à devenir l’un des leaders du Nahal, un mouvement de jeunesse luttant contre le service militaire. Il s’est ensuite engagé comme parachutiste dans les forces de défense israéliennes, rôle pour lequel il a reçu une médaille pour bravoure.

Après ces expériences, dès 1961, Tversky a pu obtenir un diplôme de l’université hébraïque de Jérusalem. Quelques années plus tard, quatre exactement, il obtient un doctorat de l’université du Michigan et travaille comme professeur et chercheur en psychologie et en économie.

Il a mené ses derniers travaux au Center for Advanced Study in the Behavioral Sciences de l’université de Stanford. Il y est resté jusqu’à sa mort, survenue en 1996. Amos Tversky est mort d’un mélanome à l’âge de 59 ans.

Travailler avec Daniel Kahneman.

L’amitié entre Amos Tversky et Daniel Kahneman n’est pas passée inaperçue : les deux psychologues ont travaillé ensemble à plusieurs reprises. La première publication a été un article intitulé “Belief in the Law of Small Numbers”, qui a eu une forte influence dans le secteur économique. Cependant, les deux auteurs sont également responsables de plusieurs publications posthumes, telles que “Judgment under Uncertainty : Heuristics and Biases” ou “On the Psychology of Prediction”.

Le travail qu’ils ont réalisé ensemble était si important que lorsque Daniel Kahneman a reçu son prix Nobel, six ans après la mort de Tversky, il a déclaré : ” le prix est en grande partie une reconnaissance du travail que j’ai réalisé il y a de nombreuses années avec mon cher ami et collègue Amos Tversky, qui est décédé en 1996″. Le texte intégral de son discours peut être consulté via le lien (Daniel Kahneman  Prize Lecture 2002).

Récompenses d’Amos Tversky.

Les contributions de Tversky au domaine de la psychologie cognitive ont été très importantes. Pour cette raison, il a été honoré de plusieurs prix et distinctions pour son parcours de chercheur. Il a notamment été élu membre de l’Académie américaine des arts et des sciences.

Un autre des prix qui lui ont été décernés est celui de l’APA (American Association of Psychology) pour sa contribution scientifique exceptionnelle. Enfin, Amos Tversky a reçu plusieurs diplômes honorifiques, notamment ceux de l’université de Chicago, de Tale, de Göteborg et de l’université d’État de New York.

Comme nous pouvons le constater, Amos Tversky a été un pionnier de la psychologie cognitive. On lui attribue, ainsi qu’à son collègue et ami Daniel Kahneman, des contributions importantes. Tversky a également lancé un défi d’intelligence qui porte son nom et dont les aspects importants sont rapportés dans plusieurs articles scientifiques.

Toutes les publications d’Amos Tversky sont très intéressantes et peuvent être comprises par un public plus familier des questions purement psychologiques ainsi que par un public plus large. Le concept de biais cognitif et la façon dont il “s’articule” avec la psychologie, les mathématiques est sans doute étonnant. Nous vous recommandons toutefois la lecture de The Undoing Project : A Friendship that Changed Our Minds. Écrit par Michel Lewis, c’est une lecture qui permet d’approfondir l’amitié et tout le travail effectué par Amos Tversky et son ami Daniel Kahneman.